Le Tour des Annapurnas : organiser son trek

Le trek du Tour des Annapurnas est l’un des treks les plus connu et emprunté au Népal.  La chaîne des Annapurnas, en général, est la plus foulée par les touristes en grande partie de par son accessibilité. Elle est en effet accessible directement de Pokhara qui se rejoint facilement en bus de Katmandou.

Le tour des Annapurnas peut même être démarré directement de Bhulbhule (voire Besi Sahal pour les plus courageux), sur la route entre Katmandou et Pokhara (entre 5 et 7h de trajet en bus).

 

Au global, c’est un super trek. Il est très complet dans le sens où nous démarrons dans un environnement tropical (jungle et rizières) pour finir dans des paysages  « alpins » avec vue sur des sommets majestueux à 8000m. Vous l’avez sans doute entendu, ou lu, une route a été construite autour des annapurnas (sur le même tracé que le trek) permettant aux 4×4/jeep d’accéder à quasiment tous les villages de cette route. Alors certes, cela dénature un peu le paysage et surtout cela enlève le côté inaccessible du lieu. Néanmoins, beaucoup de chemins perdurent et beaucoup de chemins alternatifs ont été tracés pour ne pas se retrouver sur la « route ».  Le tour des Annapurnas reste donc tout à fait exceptionnel et de ce fait, à souligner : faisable en VTT !

 

Période idéale

La meilleure période pour partir en trek au Népal se situe en Octobre/Novembre et Mars/Avril.

 

Combien de temps ?

Il faut prévoir 15 jours pour faire le tour des Annapurnas. Vous pourrez difficilement faire moins.

Cf. ci-dessous, dans le dernier paragraphe, une idée d’étapes.

 

Formalités

Avant d’entreprendre tout trek au Népal, il faut se munir d’une TIM’S card. Elle est obligatoire et permet au trekkeur de se recenser (en quelques sortes). La TIMS’s card coûte aux alentours de 20$. En plus de la TIM’S card, il faut payer un droit d’entrée pour le parc dans lequel vous souhaitez faire votre trek.

Pour les Annapurnas, cela coûte 2000Rs/personne. Ces deux formalités peuvent se faire à Kathmandu au Nepal Tourism Board (rue Pradarshanti marg) ou à Pokhara, au bureau de l’ACAP – Annapurna Conservation Area Program. Pour obtenir ces cartes, il faut remplir des formulaires sur place et fournir 4 photos. Si vous ne payez pas votre droit d’entrée avant, il vous en coûtera le double au départ du trek. Plusieurs « check post » sont situés le long du trajet auprès des quels on présente ces documents.

 

Matériel

Carte de trek : nous avons choisi la Nepa Maps “around Annapurna” 1 : 125 000. Elle n’est pas très précise, mais en fait, aucune ne semblait l’être vraiment. Elle suffit dans tous les cas pour le tour des Annapurnas. Elle s’achète dans de multiples boutiques de Thamel à Kathmandu (vous pouvez aisément négocier le prix même si elle n’est déjà pas bien chère !).

 

Equipement

Tout dépend de la saison mais sachez que même en octobre vous pouvez avoir de la neige. La température est idéale en journée mais dès que le soleil se couche, ça se rafraîchit très vite ! Vous pourrez vous équiper pour pas très cher dans n’importe quelle boutique de Thamel .

 

Parmi les indispensables : sac de couchage, chaussures de marche, pantalon-short, polaire, veste chaude, bonnet, gants, bâtons, gourdes, lunettes de soleil, trousse à pharmacie.

 

Eau

Vous pourrez, tout le long du trek, acheter des bouteilles d’eau – près de 70Rs/L au début pour monter à près de 200Rs/L tout en haut. Néanmoins, ce n’est pas recommandé par l’ACAP. En effet, pour éviter de polluer le parc avec des bouteilles en plastique, il est conseillé de ne pas en acheter. De notre côté, nous n’en avons pas acheté une seule ; nous avons rechargé nos gourdes dans les nombreuses sources que nous croisons pour la purifier avec une pastille de Micropur. Cela est aussi plus économique.

 

Comment s’y rendre / Comment en revenir ?

Le départ du trek se fait à Besi Sahal ou Bhulbhule. Ces 2 villes sont accessibles en bus de Kathmandou. Bus direct de Kathmandou à Dumre : 5h ; 600RS (environ 6€) // Bus Dumre à Besi Sahal : 3h ; 150Rs (environ 1,5€) // Bus Besi Sahal – Bhulbhule : 2h ; 200Rs (moins de 2€).

Le retour se fait de Naya Pul : Naya Pul – Pokhara : 150 Rs (1,5€) // Pokhara – Kathmandou : 700Rs (6,5€).

 

Avec ou sans guide ? Avec ou sans porteur ?

Pour le porteur : nous ne savons pas combien cela coûte mais dans tous les cas, si vous avez des problèmes de dos ou que vous souhaitez juste faire un trek sans être très habitués à la marche, autant prendre un porteur. Cela facilite énormément la marche, surtout quand on commence à monter haut en altitude où le souffle vient à manquer. Nous avions des à priori sur l’ « exploitation » d’un porteur au Népal mais après en avoir croisé une multitude, nous avons changé d’avis. C’est un vrai métier au Népal et tant que vous le respecter (poids donné raisonnable, considération et salaire décent), nous considérons, au contraire, que vous permettez à quelqu’un de travailler. Il faut juste lui rendre le travail agréable sans l’exploiter.

Pour le guide, nous avons pu expérimenter avec et sans puisque nous avons randonné 7 jours avec un autre couple qui en avait un. Un guide coûte environ 20$/jour (y compris sa nourriture et son logement, hors déplacements en transport en commun si besoin). Cela ne sert à rien de prendre les packages ‘nourriture + logement + guide’ puisque cela vous coutera moins cher de vous nourrir et de vous loger vous-même, d’autant plus qu’on reste limité à un budget par personne pour la nourriture. Prenez donc seulement le guide.

Sur la nécessité d’en avoir un ou non, clairement, nous n’en n’avons pas pris et n’en avons pas ressenti le besoin. Avoir un guide permet de suivre sans réfléchir, d’aller dans les lodges qu’il vous choisit et de lui donner, à lui, vos commandes de repas. Mais tout cela se fait très facilement tout seul. Au contraire, nous trouvions plutôt que cela représentait une contrainte parfois car il vous « oblige » à aller dans les lodges qu’il connaît et à y manger. Un guide peut être intéressant si vous voulez échanger avec lui sur la culture népalaise…

En tout cas, pour un guide parlant l’anglais, nous vous recommandons Jeet : 0097798464184391. Il est contactable par la guesthouse Gauri Shankar : gaurishankargh@hotmail.com. Il est très sympa, marrant et il gère absolument tout !

Pour un guide parlant français, vous pouvez passer par l’agence par laquelle un couple de français rencontré sur le chemin, est passée. Ils en étaient ravis, leur guide était génial et l’agence était très avenante et respectueuse des Sherpa! L’agence s’appelle Sunshine trekking Nepal.  Leur guide s’appelait Gorang Rai (il parlait français).

 

Et le budget ?

Au global, les logements + la nourriture nous auront coûté 12€/jour/personne durant le trek.

Si l’on ajoute les bus pour le départ et retour de trek, le bus pour raccourcir notre trajet, les permis et cartes de trek et le « pourboire » que nous avons donné au guide avec qui nous avons passé une semaine, pour s’être occupé de nous, nous sommes à 17€/jour/personne.

Autant dire que cela ne coûte pas grand-chose. En moyenne, nous aurons payé notre logement 1€/jour/personne. La nourriture est donc le plus gros poste de dépense en sachant que les prix ont plus que doublé à partir de Manang en raison de l’inaccessibilité des villages (normal).

 

Les étapes : un exemple.

Vous devez biensûr construire votre trek selon votre profil de marcheur. Mais voici ici, une idée :

Trek du tour des Annapurnas

Jour 1 : Bhulbhule (840m) à Jagat (1300) – 8h30 (dont une heure de pause)

Jour 2 : Jagat (1300m) à Dharapani (1860m) – 8h (dont une heure de pause)

Jour 3 : Dharapani (1860m) à Chame (2670m) – 5h30

Jour 4 : Chame (2670m) à Pisang (3200m) – 6h (dont une heure de pause déjeuner)

Jour 5 : Pisang (3200m) à Manang (3540m) – 7h30 (dont 1h30 de pause déjeuner)

Jour 6 : Journée d’acclimatation à Manang

Jour 7 : Manang (3540m) au Tilicho Base Camp (4150m) – 7h dont 1h30 de pause déjeuner

Jour 8 : Tilicho Base Camp (4150m) – Tilicho Lake (4990m) – Mursang (4100m) – 9h dont 1h de pause déjeuner

Jour 9 : Mursang (4100m) – Yak Kharka (4050m) – 4h30

Jour 10 : Yak Kharka (4050m) – Thorung Phedi (4450m) – 3h

Jour 11: Thorung Phedi (4450m) – Thorung La Pass (5416m) – Muktinath (3760m) – 7h

Jour 12: Muktinath (3760m) – Tatopani (1190m)  – 9h en transport motorisé

Jour 13 : Tatopani (1190m)  – Ghorepani (2860m) – 8h30 dont 1h de pause déjeuner

Jour 14 : Ghorepani (2860m) – Poon Hill (3193m)- Naya Pul (1070m) – Pokhara !  – 7h30 dont 1h de pause + 2h de bus

 

 

 

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *