Partir en Tour du Monde / Voyager à long terme : quel budget?

Loin de vouloir être novateurs sur le sujet, nous essaierons ici d’être succincts et factuels.

Quand on souhaite partir en voyage sur le long terme, se pose systématiquement la question du budget car, à moins d’être millionnaire, on n’a jamais un budget infini.

De plus, en général, partir en voyage long terme signifie quitter son job et donc, ne plus avoir de revenu.

Nous aborderons donc ici tous les coûts qui doivent être pris en compte pour la préparation d’un tel voyage. Nous tenterons de vous partager également quelques astuces / bons plans pour minimiser votre budget. Enfin, nous listerons quelques moyens de se renflouer un peu en cours de voyage.

La préparation d’un Tour du Monde

 

Préparation TDM

Maladie / Prévention

On parle principalement ici des Vaccins / anti-palud. Le coût va évidemment varier en fonction des destinations. Pour connaître les démarches, n’hésitez pas à consulter notre rubrique Santé.

Les différents vaccins à réaliser peuvent etre rage, fièvre jaune, hépatite A, hépatite B, Méningite, Typhoïde…

En moyenne, nous dirions qu’il faut compter 200€ de vaccins et 100 à 150 d’anti-palud à emmener.

  • Comptons donc une moyenne de 300€ de prévention.

 

Assurances / Mutuelle

Pour plus de détails, voir notre article destiné à ces sujets.

  • Mutuelle : 300-350€
  • Assurance : compter autour des 400€ pour une année

 

Banque

Eh oui, quand vous êtes en voyage, vous avez toujours votre CB et heureusement. Vous en payez donc le coût mensuel mais attention à cette règle d’or : bien se renseigner sur les frais de retraits et paiements à l’étranger qu’appliquent votre banque !!

En effet, vous pourrez vite…très très vite déchanter.

Imaginez une banque qui applique des frais fixes à chaque retrait hors zone euro + un % sur le montant retiré :

1/ cela va vous obliger à retirer par grosses sommes pour éviter de payer à chaque fois les frais fixes

2/ cela va vite chiffrer à beaucoup (2€/retrait + 2% par exemple…sur un budget de 6000€ de retraits => avec des retraits par 500€, cela fait quasi 150€ de frais de banque.

Certaines banques ont des offres pour l’étranger (type Société générale ou CIC). Il peut être intéressant d’y souscrire, même pour une seule année, quitte à fermer votre compte à votre retour.

Personnellement, j’avais souscrit à la SG pour mon Tour du monde avec l’option jazz international et j’avais, en parallèle, mon compte Boursorama en cas de pépin.

Vous pourrez retrouver plus de détail dans un article spécialisé sur les Frais bancaires

  • Les frais bancaires (CB/AssuranceCB et frais) vous reviendront donc à une moyenne de 150€/an.

 

Equipement

Encore une fois, c’est variable. Tout dépend de votre niveau d’équipement initial. Et puis tout dépend du type de voyage que vous allez faire car si vous partez en tour du monde à vélo….c’est pas la même chose !

On va donc partir sur un TDM « classique » et on vous donnera quand même une idée d’un budget équipement vélo (parce qu’on aime trop ça).

De quoi a-t-on besoin principalement et en grosses mailles (on ne va quand même pas détailler jusqu’au t-shirt et à la petite culotte) :

  • Sac à dos / sacoches étanches pour ranger son sac à dos / sacoches pour cacher son pécule : 80-100€
  • Une bonne polaire / une gore-tex (matériel technique) / une bonne paire de chaussures : 500€
  • De bons sacs de couchage (les petits 15° de chez Decat’ ne suffiront pas partout 😉 ) : 200€-250€
  • Matériel informatique (appareil photos, cartes SD…) : 500€

Voici les grosses rubriques.

  • Cela fait déjà un total de 1300€ d’équipement. Il ne faut pas compter moins selon nous, sauf si vous êtes déjà suréquipés.

Vous retrouverez un article plus précis sur les conseils d’Equipement à emmener pour un Tour du Monde…à venir (sortie prévue le 14/02)

Si vous voyagez à vélo,  c’est une autre histoire. La vie sur place vous coûtera bien moins cher, par contre, il va falloir monter ou faire monter votre vélo de voyage. Nous ferons un article plus précis sur le montage d’un vélo de voyage (puisque je suis moi-même en train de monter le mien), mais il faut compter :

  • 2000€ pour le vélo tout équipé
  • 500€ pour les sacoches
  • 200-250€ pour un bon sac de couchage
  • 250€-300€ pour une bonne tente
  • Le reste ci-dessus : 500-1000€ (vêtements techniques, matériel info)

Nous voilà donc à un budget de 4000€ environ pour la totalité de votre équipement…soit un différentiel de 2500€ avec un tour du monde « classique ».

 

Transport

Nous en venons à la question des coûts des billets d’avion.

Plusieurs possibilités lorsque vous souhaitez effectuer  votre tour du monde de la sorte :

  • Prendre un vol sec pour le départ et prendre les vols au fur et à mesure des pays où vous vous trouverez.
    • Avantages : de la flexibilité dans le parcours, un coût qui peut être limité puisque vous pouvez aviser en fonction des coûts des billets à un instant t justement, cela permet d’utiliser les compagnies low cost locales et parfois, prendre un billet d’avion directement de la destination de départ peut revenir moins cher, ..
    • Inconvénients : on se sent moins en sécurité puisqu’il y a une part d’inconnu, cette méthode peut revenir bien plus cher que prendre un billet tour du monde mais cela, vous ne le saurez pas à l’avance !
  • Prendre un billet d’avion Tour du Monde. Ces billets sont émis par des alliances de compagnies aériennes. Il en existe plusieurs avec des règles plus ou moins identiques.
    • Avantages : on sait à quoi s’attendre, on paye le prix une fois et c’est tout => tranquillité pendant le voyage, dates modifiables.
    • Inconvénients : moins de flexibilité puisqu’on doit déterminer son trajet à l’avance, il y a des règles pour les trajets imposés par les alliances…

Si vous souhaitez acheter des billets tour du monde, vous pouvez le faire directement auprès de l’une des compagnies des alliances (Oneworld ou Star Alliance sont les plus connues) ou passer par une agence spécialisée : Zip world, Connaisseurs du Voyage ou Travel Nation sont les agences les plus connues.

  • Comptez en moyenne 3500€ pour vos billets d’avion.

 

Pour récapituler :

Vaccins / Anti-palud300
Mutuelle/Assurances700
Banque150
Equipement1300
Billets d'avion3500

 

Pendant le tour du monde : la vie sur place

 

Visas

Il est très dur de faire une généralité et même une moyenne des coûts de Visa d’un tour du monde…Cela dépend grandement des destinations. Voyager en Amérique du Sud ne vous coûtera rien par exemple en Visa alors que certains pays d’Asie comme la Chine ou la Mongolie peuvent atteindre les 60/80€.

Retrouvez un tableau récapitulatif des coûts de visa par pays (reprenant les pays les plus visités lors d’un TDM) en cliquant sur l’image :

Visa

Disons donc que sur une année,  on visite en moyenne 12-14 pays. Avec la moitié des pays ne nécessitant pas de visa et l’autre moitié à une moyenne de 40-50€/visa, comptons 250€ de visa pour un an de tour du monde.

 

Coût de la vie

Ce que ça comprend :

  • Hébergement
  • Repas
  • Transports intérieurs (bus, train, tuktuk, locs de voiture…)
  • Activités (entrées aux sites, safaris, plongée…)

C’est l’un des critères qui varie, encore une fois, du simple au double, voire au triple en fonction des pays.

Budget moyen par pays

Comptons en grande moyenne :

  • Asie : 15-20€/Jour/personne
  • Amérique du Sud : 20-25€/jour/personne
  • Europe : 30-35€/jour/personne
  • Afrique : 20-30€/jour/personne
  • Océanie : 50€/jour/personne
  • Amérique du Nord : 50€/jour/personne

Plus de détails par pays en cliquant sur l’image:

tirelire-monde

ATTENTION : ces budgets comprennent tout ce qui a été listé ci-dessus => si vous voyagez en vélo, ou sans faire d’activité ou…vous pourrez facilement baisser de 5-10€/jour voire plus.

Si on prend une moyenne de 20-25€/jour/personne, on arriverait donc à un coût de 9K€/an.

Nous pensons qu’il faut compter 10K€/an pour un tour du monde « classique ».

 

Au global, selon nos estimations :

Budget global TDM

 

Réduire son budget : petites astuces

 

Voyager à vélo…

C’est le premier et meilleur moyen selon nous de réduire son budget voyage. Nous y voyons pleins d’avantages :

Voyager à vélo: c’est une vraie liberté et un réel moyen d’ouverture aux autres. A vélo, vous être accessibles, destinés à rencontrer la population locale.

Mais au-delà des aspects « qualitatifs », votre voyage vous coûtera aussi bien moins cher. Vous pouvez partir à vélo sans jamais, ou presque jamais, emprunter un vol. Vous pouvez même traverser le pacifique en faisant du bateau-stop….Donc coût de transport à quasi 0 possible.

De plus, lorsqu’on voyage à vélo, on emmène sa tente et on est à même de dormir presque toutes les nuits en bivouac, donc à 0 coût.

En voyageant à vélo, on peut compter un budget de 5-8€ / jour en moyenne. Compter 8€/jour pour être « large » et moyenné entre pays développé et non développé. Imaginez donc le coût…2 ans ne vous coûteront « que » 6000€ ! (hors Equipement / Assurances….)

 

Privilégier les destinations petit budget

…elles n’en sont pas moins intéressantes, bien au contraire

Asie et Amérique du Sud seront les 2 destinations à privilégier pour voyager à moindre coût. Avec des moyennes de 15-25€ pour ces 2 grandes destinations, c’est un moyen de réaliser un tour du monde à moindre coût.

 

Utiliser les sites collaboratifs

Couchsurfing, warmshowers pour les cyclistes, sites de covoiturage, …il en existe une multitude et nous ne les connaissons sans doute pas tous.

 

Manger local et surtout…dans des endroits locaux

Et aussi boire local….vous remarquerez souvent que lorsque vous allez dans un restau en Asie ou en Amérique du Sud, il vous suffira de commander un coca pour doubler votre addition ! En effet, bien souvent, vous mangerez pour 1€ et votre boisson vous coutera 1 à 2€ ! Alors forcément, notre conseil…c’est de ne pas en prendre. Au pire, achetez-vous une petite bouteille ou une canette dans une petite épicerie du coin. Elle vous coutera déjà un peu moins cher. Mais au final, privilégiez toujours les boissons locales.

De même, nous conseillons de ne surtout pas suivre les conseils et adresses des Lonely Planet (bien que je sois une grande fan des Lonely)/Routard ou autres guides…car qui dit restaurant référencé dit restaurant touristique et dit…double voire triple voire….multiplie bien plus le budget. Nous conseillons donc les petits restaus locaux. Demandez à vos hôtes ou à un commerçant dans la rue. Souvent, en Asie ou en Amérique du Sud, même les locaux ne se font pas à manger mais vont manger dans des gargottes. Demandez-leur leurs petites habitudes.

En dernier lieu, on vous conseille les marchés. En Asie, en Afrique, ou en Amérique du Sud, c’est souvent un lieu populaire où l’on peut manger.

 

Acheter un véhicule pour le revendre ensuite

Si vous décidez de voyager dans des pays plus développés et grands…Propices aux séjours longues durées et aux voyages en van ; au lieu de louer un van, nous vous conseillons d’en acheter un pour le revendre ensuite.  Vous ne perdrez souvent pas de valeur…ce qui reviendra donc dans tous les cas moins cher qu’une location. Les pays propices à ce type de pratique sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, le Canada…

 

Voyager hors saison

C’est valable en France, on le sait…alors oui, c’est applicable partout ailleurs et particulièrement dans les pays développés où la différence est flagrante. On vous conseille par exemple de partir en Nouvelle-Zélande plutôt à la fin de la saison : Mars-Avril ; aux Etats-Unis plutôt en Septembre, etc.

 

Se renseigner sur les taux de change et pratiques des pays

Au Cambodge, on utilise le Riel et le dollar américain…quel est le plus intéressant pour vous au moment de votre visite en fonction du taux de change…en quoi payer ? Ce sont des questions qu’il faut se poser au moment de votre voyage.  Il y a des pays où il faut particulièrement être attentif : l’Argentine par exemple.  L’Argentine a vécu une grosse crise financière dans les années 2000. La situation est compliquée et instable depuis. Le dollar est la monnaie utilisée pour toutes les transactions immobilières, etc. C’est une monnaie qui a beaucoup de valeur là-bas et les argentins n’y ont pas facilement accès. De ce fait, un marché noir important s’est développé, le dollar s’achetant 30% de plus au marché noir. Ainsi, si vous souhaitez du Peso argentin, il vaut mieux l’obtenir au marché noir moyennant des dollars…vous aurez un pouvoir d’achat 30% supérieur plutôt que de retirer avec votre CB. On peut donner les mêmes exemples en Birmanie…pas aussi marqué mais un marché noir s’est également développé permettant d’obtenir un meilleur change dans la rue qu’aux bureaux de change (mais attention aux arnaques !).

 

Négocier

Forcément, on ne pouvait pas conclure ce sujet sans évoquer la négociation…C’est l’arme ultime qui vous permettra de réduire le coût de votre voyage. Paradoxalement, c’est dans les pays où la vie est la moins cher déjà que vous aurez le plus de pouvoir de négociation. Il n’y a pas de règles encore une fois…ni d’ordre de grandeur prédéfini. Au Maghreb, notamment au Maroc, on peut diviser d’emblée le prix annoncé au souk par 1000 ;-)…Au Népal, on se dit que divisé par 2, on aura fait une bonne négo.

Pour réaliser une bonne négo, il n’y a pas de secret. Il faut d’abord se renseigner auprès de la population locale. « Bonjour, vous savez combien c’est pour aller à la gare en tuktuk ? »…Vous aurez une vraie réponse : une référence que vous pourrez prendre lorsque vous aller demander au tuktuk et qu’il vous annoncera 4x le prix ;-).

 

 

Travailler ou vivre « gratuitement » en voyageant

 

Vivre « gratuitement » pour profiter du pays

Il n’est pas toujours évident de trouver un job rémunéré dans les pays que l’on traverse. A défaut de se faire rémunérer, il est toujours possible de travailler en tant que volontaires. Vous profiterez ainsi d’une rémunération en nature : la nourriture et un endroit où dormir.

Voici quelques sites utiles pour trouver ce genre de pratique :

Ces systèmes ne satisferont pas la majorité puisqu’ils vous obligent à travailler sans contrepartie palpable. C’est néanmoins un bon moyen de s’immerger dans le pays, dans la culture, de faire des rencontres et de profiter un minimum du pays à moindre frais.

 

Travailler

Pour de nombreux pays, il faudra se renseigner sur la législation. Beaucoup de pays requièrent l’obtention d’un permis de travail pour tout job rémunéré.

Trouver un job au black ne s’avère pas toujours très simple…

Quelques systèmes D existent :

  • Le Visa Vacances Travail

C’est un système qui existe pour 13 pays qui ont signé cet accord avec la France : Japon, Nouvelle Zélande, Australie, Canada, Corée du Sud, Russie, Argentine, Hong Kong, Chili, Colombie, Taïwan, l’Uruguay et le Mexique (entrée en vigueur le 1er septembre 2016).

Ce programme s’adresse à un public de 18 à 30 (voire 35 ans pour le Canada). Il permet de s’expatrier pendant une année maximum et d’avoir la possibilité de travailler sur place. Quelques conditions doivent être réunies pour y postuler.

C’est un excellent moyen de se renflouer durant un voyage long-terme.

Nous conseillons vivement, lors d’un tour du monde, un arrêt de 6 à 9 mois en Australie pour travailler dans des fermes et se financer ainsi le reste du voyage. Ces jobs sont, d’autant plus, particulièrement bien rémunérés. Il suffit de ne pas se montrer fainéant.

ATTENTION :

A l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, le nombre de participants à ce programme est limité et fixé chaque année entre les pays participants. A ce jour, ces quotas s’élèvent à 6750 pour le Canada, 2 000 pour la Corée, 1 500 pour le Japon, 700 pour l’Argentine, 500 pour la Russie, 500 pour Hong-Kong, 500 pour Taïwan, 300 pour le Chili, 300 pour la Colombie et 200 pour le Mexique.

  • Travailler au pair

  • Devenir instructeur de plongée…

 

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *