Le tour (ou demi-tour) du Parc national des Ecrins en vélo route

Trip réalisé par Elise & Jean-phi en Août 2015
En Août 2015, on se décide à faire notre premier trip vélo route en bikepacking.
Le bikepacking c’est quoi? C’est cette « nouvelle » mode de voyager léger en vélo. Fini les gros porte-bagages, on fait place aux sacoches légères qui se mettent sur la selle, sur le guidon ou même « dans »le cadre. Ça nous arrange bien de toute façon car nos vélos étant en carbone et surtout sans œillets pour mettre un quelconque porte-bagage, on n’a pas vraiment d’autre choix! (vous verrez dans notre trip islandais que cette dernière phrase est fausse…on trouve toujours des solutions!)
On s’est tous les deux préparés en achetant des sacoches de selle et sacoches de guidon (détails à venir dans un article sur notre équipement Bikepacking), on est plutôt très en forme physiquement et le temps s’annonce pas mal du tout!
On a préparé notre itinéraire sur le logiciel Bike map qu’Elise avait déjà utilisé pour son trip au Sri Lanka.
Et…à part ça…pas grand chose. Comme vous le verrez dans notre article « équipement », on a décidé de partir léger (avec tente et sac de couchage malgré tout). Du coup, nous n’avons pas emmenés de popote ni réchaud. On compte donc sur les épiceries et boulangeries que nous croiserons.
Arrivés sur place, on a vite déchanté. Pas totalement au fait de l’actualité, on n’avait pas intégré que le tunnel du Chambon (qui relie Bourg d’Oisans à La Grave ou plus largement Grenoble à Briançon) était fermé depuis quelques temps déjà (et pour encore très longtemps). C’est en plein milieu de notre trajet. Çà nous permettait de faire le tour du parc des Ecrins. Cf. notre itinéraire initial sur l’article Itinéraire du tour des Ecrins.
Il va donc falloir improviser. Le contourner nous fait passer un nombre incroyable de cols et transforme notre trajet « tranquille » de 40km en une incroyable étape de 110km et 4500m de D+…Nous ne voulons pas rallonger d’autant notre trip vélo. Comme on ira ensuite passer quelques jours du côté de l’Argentière la Bessée pour grimper et randonner, on se décide à ne faire que la partie gauche et haute du parc des Ecrins. Cf. notre parcours détaillé dans l’article  Itinéraire du tour des Ecrins..

Parcours réalisé:

 itinéraire effectif complet - Ecrins en cyclo

Total km comptabilisés: 373

Total dénivelé positif: 8828m

Vous retrouverez tous les détails, avec notamment les cols empruntés ici.

 

Ce qu’on retiendra de ce trip :
Voyager à vélo, c’est le pied. On le savait, ça le confirme. Passer des cols, grimper l’alpes d’huez avec la réelle satisfaction d’atteindre le haut en ayant réalisé ces 21 fameux virages, se soutenir l’un l’autre, rouler dans la vallée entourés des montagnes, déguster une bonne bière avec le ressenti de la journée dans les jambes…toutes ces sensations, et bien plus encore, ont été notre quotidien. Toutes ces sensations nous ont fait définitivement tomber amoureux de l’itinérance à vélo.
On a appris beaucoup aussi sur le bikepacking…On retiendra surtout une chose qui sera très importante pour notre prochain trip vélo qui se profile en Islande (l’article bientôt 😉 ): avoir un sac à dos: d’accord mais il faut qu’il soir le plus léger possible. Jean-phi portait tente (tente 3 personnes – enfin…2 1/2), trousse de toilettes et quelques petites affaires dans son sac à dos: c’est trop!!!
Nous sommes revenus avec des souvenirs pleins la tête:
  • ce moment où nous nous rendons vraiment compte que notre développement n’est pas du tout adapté à la montagne et qu’il nous sera impossible (les vélos chargés en plus), de finir ce col à vélo. On se décide à marcher mais 1: marcher avec des chaussures de route automatiques, c’est vraiment pas facile et 2: marcher avec 78 mouches qui tentent à tout moment le suicide par aspiration, c’est encore moins facile. Bref, ce col n’était pas marqué comme l’incontournable col de la région…mais il nous en aura fait bien plus démordre que l’alpes d’huez pour finir! Comme quoi, les petits sont parfois les plus féroces!
  • ce moment où nous entamons les 21 virages de l’alpes d’huez. Ça sent le caoutchouc en bas, signe de grands et longs freinage…signe donc pour nous d’une grande et longue ascension à venir! Ce moment de sur-motivation car ce col mythique, on veut l’avoir à notre actif. Ce sera une superbe ascension. Il y a beaucoup de circulation malheureusement mais ça na gâche pas le plaisir d’être là. L’ambiance est digne d’une rando cylco : l’alpes d’huez, on ne le grimpe jamais seuls! Jean-phi va à son rythme, il fait quelques demi-tours de temps en temps pour m’attendre. De mon côté, je grimpe avec tous les petits vieux ;-).
  • Tous ces moments à boire une bonne bière en terrasse après une journée éreintante!
C’est sûr, nous recommencerons!
496 resultat 503 resultat 507 resultat 510 resultat 512 resultat 513 resultat 520 resultat 523 resultat 526 resultat 527 resultat 529 resultat 531 resultat 545 resultat 547 resultat 557 resultat 568 resultat

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *