D’Amman au Wadi Rum, en passant par Petra : 15 jours magiques en Jordanie

Trip réalisé par Elise, Marie et Sandra en Octobre 2011

 

L’arrivée au pays: Amman

Avion Paris-Budapest  Budapest – Amman

Avion avec des jordaniens : un religieux comique, un voile intégral aux yeux bleus et… des sandwich au jambon !

Arrivée à Amman à 2h30 du matin, 1h de queue pour le Visa, photo des yeux, premiers mots et hop, taxi au vrai prix (taximan qui crache et qui fume) direction downtown. .

Arrivée à l’hotel, le quartier est sale, l’ascenseur est…typique. Après un petit thé de bienvenue, vite vite le lit pour se reposer un peu, mais c’est sans compter sur les jordaniens bien matinaux !

A 4h30, la ville commence à se réveiller. C’est là qu’on se rend compte que nous sommes en plein milieu du marché aux oiseaux. Eh non, les chambres ne sont clairement pas insonorisées !

Nous tentons malgré tout de finir notre nuit, et de trouver le sommeil entre les bruits d’oiseaux, les cris des jordaniens, les innombrables klaxons et et et la prière du lever du soleil bien sûr  (depuis le Sénégal, j’avais un peu oublié…de bons souvenirs 😉)

Réveillées à 10h et la faim nous tiraille. Et voici notre premier petit déjeuner : notre premier œuf et notre première ‘vache qui rit’ jordaniens 😉 (la première d’une looooongue série) – au menu : concombres, pain libanais, vache qui rit, 2 falafels, un œuf, confiture et beurre et un thé (non non pas un bon thé bédouin, un thé …un thé quoi !).

Amman - Hotel Ptit Dej
On ne va pas se plaindre, on se rendra très vite compte que ce petit déjeuner tient au corps et nous permet largement de tenir jusque 16h-17h. Nos petites bourses seront donc très contentes de ne débourser qu’un seul repas supplémentaire par jour 😉

Ballade pendant 6h dans la ville. Le marche aux oiseaux du quartier avec uniquement des hommes, le théâtre romain, le marathon Samsung et les jeunes (en mini short et débardeur), pas d’office de tourisme, international rainbow street et sa chicha, manger au meilleur café, la citadelle et le tourism police officer qui nous parle de la révolution française, couché de soleil.
Une ville jaune et sale, les chats sauvages et les décombres, les regards des hommes… Des gens souriants et sympathiques qui se tiennent par le bras ou la main en signe d’amitié.

Amman

Rentrées a l’hotel a 17h crevées.
Sieste et thé dans le centre.
Couchées 20h :-))

A l’assaut des châteaux du désert

Nouveau petit déj avec œuf, pain et thé. Départ avec trois anglais pour les châteaux du désert en tour organisé (par une agence en lien avec notre hôtel).

Qsar El kharana : le plus photogénique mais pas vraiment un château, les tourelles sont pleines et les meurtrières n’en sont pas. Deux niveaux. Marie monte sur les murs mais se fait gronder.

Qsar Amra : le château (villa plutôt) avec des fresques et des italiens pour les restaurer. Villa de la luxure ?

Azraq : le château noir accolé a une ville d’intérêt limité avec une mosquée en son centre.

Chateaux du desert -jordanie.

Puis arrêt dans le restaurant touristique très cher et peu ragoutant – toujours refuser les repas avec groupes organisés !!!

Retour à Amman pour manger une pâtisserie (près de l’ancienne poste), fumer une chicha entourées d’hommes et devant le football, soirée dans le salon de l’hôtel à organiser la suite – c’est foutu pour Dana où nous voulions passer 2 jours car c’est fermé dès le lendemain pour l’hiver…réflexion sur la solution de remplacement.

Encore une expérience infructueuse avec la tv dans la chambre…

 

Sur les pas de Moïse

Encore un tour organisé – départ avec 2 espagnols, 1 anglais et 1 autre espagnol pour le sud. Cette fois, pas de négociation possible, nous ne mangerons pas dans un restau à touristes le midi !

Départ 8h pour le mont Nebo où l’église était fermée pour travaux. Nous n’avons pas vu les mosaïques.

Passage a Madaba où il y avait un service religieux à l’église grecque orthodoxe saint Georges. Nous n’avons pas vu la mosaïque.

Finalement, c’est a la boutique de mosaïque artisanale que nous avons ou apprécier des copies des mosaïques que nous aurions du voir. Petit lavage de main au sel gras de la mer morte. Très sympathique.

Mont Nebo

Wadi mujib. Ballade de 2h dans un canyon avec cascades périlleuses dans une eau a très bonne température. La ballade est vraiment très sympa, nous y sommes pour le dernier jour d’ouverture, après ce sera l’hiver!

Wadi Mujib

Mer morte. Baignade rapide. Impossible de nager. Coucher de soleil sur la mer aux reflets étonnants.

Mer Morte 29

Retour a Amman dans les bouchons. Sandwich chawarma dans la rue, nouveau passage au hasheim, rencontre avec Adonis qui nous invite a écouter de la musique dans un coffee shop, yussef chante, lui aussi, chicha, il nous invite a manger chez lui hé hé mais on n’a pas tellement confiance. Lui et yussef parlent de secondes parties de soirée étranges. Sans nous, merci !

Amman

Très très belle journée!

 

Jerash

Petit déjeuner : toujours le même ! Puis taxi et bus direction Jerash. Simple, économique et avec les locaux. Un casse tête pour se positionner dans le bus puisque les hommes n’ont pas le droit de s’asseoir à côté des femmes! De jolis paysages de plus en plus vert, vallonnés avec un affluant du jourdain.
Jerash est un site greco-romain bucolique : maisons de taule, champs de pierres, blés orange séchés, mosaïque a peine découverte… Deux théâtres où nous prenons le soleil et écoutons 4 jordaniens faire de la musique écossaise a la cornemuse, de grandes allées, des temples et églises, des fontaines, une place de marché de la viande…

Jerash

Retour à Amman malgré le coyote, le jeune taxi du retour est un danger public qui appelle sur son téléphone portable un de ces amis pour les traductions… La couverture du routard avec un âne sur une camionnette le fait bien rire.

On mange mensaf, shish taouq et maqlubbeh au cairo restaurant à l’étage des femmes et familles. Sympa.

Passage dans les ruelles du marché de fruits et légumes sous les toiles tendues de nuit avec les hurlements des vendeurs. Retour au Afra pour une chicha citron-menthe.

Tentative d’organiser une sortie d’un jour a Jérusalem avortée : samedi = shabbat = rien à faire.

 

Et que s’appelorio quézac ? Kerak !

Levée 5h30. Petit déjeuner a 6h.

Le but de la journée : aller à Wadi Musa (Pétra) en passant par Kerak.
Arrivée à la station sud des bus a 6h45. Déjà les taxis veulent nous rabattre. Rencontre avec Astri Hussein qui nous offre le café et nous sert de guide dans la station de bus . Le bus partira finalement à 7h45 !!

Arrivées a Kerak, on demande le Castle et on nous fait monter dans un bus qui s’arrête 25mn plus tard a un Carrefour miteux d’une ville miteuse en nous disant, c’est ici Castle. Et effectivement ca s’appelle Castle. On demande à nouveau Al Kerak. On nous dit qu’on en vient. Ça rigole bien. Demi-tour droite ! Arrivées au chateau à 10h45, en retard sur notre planning. On est un peu plus méfiantes.  On garde nos sacs sur le dos pour une visite plein soleil. Le château est vraiment en hauteur, pas mal conservé avec plusieurs pièces et étages. Cuisine, salon… Un vrai labyrinthe.

De là on monte en voiture avec deux anglaises qui nous déposent a Wadi Musa. La chauffeuse est en fait mariée a un employé de BP apparemment expatriée a Amman ou il cherche du gaz et du pétrole. Plus de deux heures de voitures et quelques discussions sympathique avec cette expatriée plutôt habituée à la haute société.

Arrivées à Petra nous descendons au centre d’information et remontons manger au coucher de soleil. Petite terrasse de l’hôtel pour admirer le crépuscule. La vue est magnifique. La mosquée est à nos pieds (ça promet 😉 )

Petra - Hotel 9

Douche. Soirée organisation et blablateries…

Couchées tôt.

 

Petra la magnifique

 

Premier jour à Pétra (2 Novembre 2011):

Levées à 6h pour arrivée tôt dans le site.

Passage comme pour Indiana Jones par le Siq pour découvrir le Trésor de petit matin sans personne. Canalisations. Barrage. Stèle pour les Djinns. Théâtre. Façades….et arrivée sur le Trésor.

On monte directement au lieu des sacrifices ou il y a une belle vue du site. Deux obélisques sculptés dans la pierre pour leurs divinités, les restes d’un monastère.

Descente a l’ouest par la fontaine au lion, le jardin et sa citerne, le triclinium et la tombe du soldat. Ensuite on se dirige vers les grandes tombes alignées. Urn, corinthian et palace tomb. Très joli mais déjà plus touristique.

On prend alors le Wadi Zarnuq pour voir le trésor de haut. Superbe ballade par un sentier tout rouge. A l’arrivée deux bédouins nous offrent du thé et nous proposent de rester quand le site est fermé pour manger un barbecue au coucher de soleil. Finalement on se dégonflera parce que c’est somme toute illégal.

Comme nous avons fini la ballade plus tôt nous empruntons la voie romaine et visitons ce qui reste du Qsar Al Bint et l’église bleue avec ses mosaïques.

Petra 1ere journée

Restaurant. Soin des pieds. Et le film Indiana Jones dans les canap de la salle à manger avec nos couvertures, en pyjama, on se sent comme à la maison ! Eheheh

 

Deuxième jour à Pétra (3 Novembre 2011):

Avant le Siq, bifurcation vers le Wadi Muthlim pour se rendre directement à notre point de vue sur le trésor (le but est de la voir sous le soleil). Promenade de 1h30 très fun dans la Wadi, parfois, il n’y a plus de chemin, on est vraiment dans des gouttières et on doit passer des rochers à flanc de 2m (pas évident quand on n’est pas si grande).

Petra 2eme journée - wadi muthlim

Arrivée au point de vue, le soleil éclaire à peine le trésor, on arrive trop tard. On partage un thé et des cookies avec nos potes bédouins.

On redescend vers le centre et l’aprem, on entreprend le Wadi Siyagh, mais c’est une catastrophe, on ne s’y retrouve pas…  on rencontre un américain trop content de nous voir, il est paumé et vient de très très loin le pauvre !

Pour finir, on en vient à bout et on se lance sur l’ascension du Umm Al-Biyarah. On nous indiquait des centaines de marches…ça doit pas être loin des milles marches oui !!! Arrivées en haut, les mollets en béton, la vue est splendide.

Petra - Ascension Umm Al-Biyarah 23 Petra - Ascension Umm Al-Biyarah 31 Petra - Ascension Umm Al-Biyarah 32

Mais il ne faut pas traîner et redescendre avant qu’il ne commence à faire nuit (eh oui, ça vient très vite en cette saison, vers 16h le jour commence à tomber).

Une journée bien remplie.

Troisième jour à Pétra (4 Novembre 2011):

Direction Little Petra, très petite ville mais avec un plafond partiellement préservé du feu des habitants.

Là, notre guide, qui a juste nos âges a toutes trois réunies, nous guide au monastère en faisant des petits pas rapides. Très rapides. Malgré ses tongs. Deux thés bédouins et deux heures de ballades. Sieste.

Petra 3eme journee de Little petra au monastere

Le monastère est impressionnant.

Petra - Le monastere 8

On redescend et les gens qui peinent à monter nous font bien rire (surtout les chinois), et au final, on est bien content d’être venu de Little Petra, la montée s’est faite en douceur…

Arrivées dans la vallée nous allons au musée oú il y a des statues très romaines (une Aphrodite Nabatéenne), des gouttières, des ustensiles de travail et de cuisine. C’est la partie la plus civilisée de cette civilisation que nous approchons.

Ensuite nous faisons le tour pour voir la forteresse croisée.

Sur le chemin du retour, on rencontre Armad qui nous prend en stop pour la montée (trop dur après la journée de marche !) et on convient d’un rdv avec lui pour un tour dans le Wadi Araba.

Retour à l’hôtel oú un buffet nous attend : soupe aux croutons (pain rassis passé en friture), caviar d’aubergines et maklouba. Délicieux. C’est définitif, on se sent vraiment chez nous. Ensuite on dort rapidement.

 

Quatrième et dernier jour à Pétra (5 Novembre 2011):

Dernier jours à Pétra (journée gratuite : les pass se font de 1 à 3 jours..ensuite c’est gratuit).

Ascension du Jabal Haroun. Facile alors qu’on nous conseillait un guide, vraiment pas besoin. Les enfants sont là sur le chemin en cas de doute sur le chemin à emprunter. Superbe vue et histoire de Jacob et Joseph (par une guide que nous rencontrons en haut). A part un petit groupe croisé en haut, pas un seul touriste de rencontré!

Marie a réussi à aller au bout malgré ses pieds meurtris. …

Buffet à l’hôtel a notre table préférée. Trop cool (on prend vite des habitudes !!!).

Petite photo souvenir avec l’égyptien. Très bon accueil de Nasser et la fille des Philippines. Hôtel vraiment vraiment cool, à recommander !!! (Bien qu’on ait vu des gens se plaindre)…

 

Dunes du Wadi Araba

On part avec Armad de l’agence Dream Trip en jeep Toyota de Petra dans le brouillard.

Ce mec est fou, riche et fier de l’être mais aussi très voire trop gentil. Il nous arrête deux secondes à la source de Moise où il aurait a priori sacrifié un animal et fait sortir la source. Lieu et intérêt nul.

La route est sinueuse.

Wadi Araba 13

L’arrivée a Wadi Araba se fait sous le soleil. On s’amuse avec la jeep dans les dunes de sable. C’est fou de conduire dans le sable et encore plus dans les dunes.

Wadi Araba

On fait les courses dans un bouiboui de bédouins pour un mini snack. Marie prend le volant et a failli la planter définitivement (ce n’était pus une dune de sable mais de gros rochers…c’est pas pareil !!!)On déjeune près d’une source d’eau du désert. On y fait tremper nos pieds.Retour Petra où Armad qui prétend fêter ses 31 ans nous invite au restaurant en recommandant plat et plat alors que les premiers ne sont pas finis… A priori on ne peut pas dire non à une invitation !Ensuite nous allons au Cave Bar gouter le vin du Mont Nebo un mojito et une chicha… Armad est d’une énergie folle et il réussit à nous user toutes les trois. Nous avions prévu de camper également. Il est minuit passé quand nous montons enfin les tentes. Lui dormira dehors après s’être excité sur un feu sans intérêt mais qu’on n’a pas pu refuser pour pas le vexer.Très très fatiguées…

 Wadi Rum

 

Premier jour au Wadi Rum (7 Novembre 2011)

 

Départ pour le Wadi Rum tant attendu !

Armad nous conduit au visiter center oú nous rencontrons Atayek et Darilala notre guide. Première journée tranquille : inscriptions nabatéennes, fontaine de Laurence, maison de Laurence, rocher en forme de champignon, dune de sable rouge, paysages enchanteurs, thé bédouin et musique traditionnelle sous une tente, on apprend à dire bonjour en serrant la main, quelques mots « oui-aiwa » « délicieux-zaki » « chut-housse » « bonjour-salamalikoum » « merci/beaucoup-choukran/actir » « de/rien-afoune » « hé/garçon-ya/walad » « nuit-leila » « bon/appétit-sarten » « cinq-ramsé » « thé-chaille » « voilà-yasalam » « santé-psahatak/psaha » on se met au rythme local très lent et vide, Darilala nous raconte un peu sa vie et sa vision des choses, son grand père très sage qui l’a éduqué et lui a conseillé de ne jamais quitter le désert… Techniques bédouines et histoires de familles.

Wadi Rum 1

Le soir, c’est à dire à partir de 16h, nous arrivons au camp oú la veillée jusque 21h30 commence : discussions près du feu, Darilala a la guitare et nous qui claquons des mains, petite excursion de nuit…mais pas d’étoiles, il fait trop clair !

 

Deuxième jour au Wadi Rum (8 Novembre 2011)

Super nuit bien au chaud sans bruit.

Levées tranquille. Déjeuner tranquille.

Départ avec deux autre couples français pour l’arche ou la grimpette n’est pas très compliquée mais quand même sur des roches sableuses non travaillées par l’homme comme c’était le cas à Petra.

Darilala a envie d’arriver avant les autres et nous fait courir !! Il monte comme un bouc !

Descente sur les fesses pour tout le monde, très drôle mais le pantalon n’y résistera pas ! Après déjeuner à l’ombre d’un arbre, petite ballade à pied dans un canyon et sur des dunes de sable rouge. Darilala nous montre le poulet du désert dont personne à part lui ne déchiffre les traits dans la pierre.

Retour tôt au campement où l’on tente de grimper la grande dune voisine pour admirer le coucher du soleil avec les enfatns qui nous narguent à côté. On arrive tout juste au sommet, on a été un peu trop longue. Les enfants nous montrent leur cabane et on redescend en rouler-bouler toute la dune – c’est beaucoup plus facile d’un coup!

Wadi Rum 2

Puis une autre veillée cette fois-ci avec plus de bédouins puisque certains sont de visite depuis l’Arabie Saoudite. Couchées tôt cette fois-ci après un très bon repas de riz et poulet, pour changer…

Troisième jour au Wadi Rum (9 Novembre 2011):

Levées tôt pour la course de dromadaires : les voitures tournent autour comme des fous, les dromadaires font 4km sans joker mais avec un système de talkie walkie et de fouet, les femelles sont plus résistantes mais assez feignantes, les bébés dromadaire font 2km, il y a 9 courses le premier jour et 3 le lendemain pour les VIP dont le frère du roi, le prince.

C’est Salem un autre jeune de la tribu qui nous embarque pour la course et c’est palpitant. Certains hurlent au talkie walkie mais beaucoup hurlent tout court à travers la fenêtre de leur jeep. Quelques noirs, des soudanais probablement puisqu’il y a encore 5 ou 6 ans ce sont des enfants soudanais qui montaient les animaux.

Un bébé dromadaire mâle de Salem arrive 2nd : il gagne 15 000 JD. C’est une somme importante. Et il pourra certainement revendre son dromadaire vainqueur avec des bénéfices… Ensuite, nous retrouvons Atayek et montons avec lui les montagnes avant l’Arabie Saoudite. Très jolie vues et une ballade sympathique.

Wadi Rum course de dromadaire

Ensuite Alix et Axel (un de couples français rencontré) nous propose de nous ramener a Aqaba, génial, l’appel de la douche se faisait sentir. Et même si le Wadi Rum nous manquera, Life goes on ! Comme dit Darilala moi très triste; mon cœur fait boum boum…

L’arrivée a Aqaba est à la hauteur de ce que l’on espérait : mall, burger king, photo sur un dromadaire, carrosse ringard, la vie occidentale mêlée a la vie orientale le tout dans une station balnéaire sans charme coincée entre la frontière et le port…

Notre hôtel est un peu à l’écart, ouf ! Nous dormirons sous une tente fixe cette nuit, bien exposés au vent !!

AQABA

 

Premier jour à Aqaba (10 Novembre 2011)

Levées un peu plus tard que d’habitude. Petit déjeuner traditionnel et snorkeling + sieste sur la plage.

On rencontre Moura qui nous fait voir les coraux japonais, on voit l’épave, les bateaux a fond de verre, les coraux sponsorisés par Pepsi et la plage poubelle, les femmes voilées qui vont toutes habillées dans l’eau avec leur sac a main, leurs chaussures en cuir et leur téléphone portable a la main…

Quelques hommes plongent aussi habillés mais finissent par se retrouver en caleçon pour faire sécher leurs vêtements, un peu con mais bon… Les barbes a papa et les bouées canards, les boys band avec leur serviette sur la tête et leur téléphone Hi Fi, quelques regards attardés ou réprobateurs…

On est loin de Wadi Rum déjà.

Le soir, on retrouve Alix et Axel qui ont quitté leur hotel du centre d’Aqaba et, avachis sur les canapés plein air de l’hôtel, on boit du vin tout en papotant à la française… On passe ensuite du Beduin Garden Hotel au Beduin Moon Hotel pour manger, continuer à boire et retrouver Moura qui nous offre une chicha a coté des musiciens. Nous sommes les seuls touristes mais finissons par nous mettre dans l’ambiance et danser. Sympathique soirée.

Aqaba - Hotel 5 Aqaba - Hotel 10 Aqaba - soiree4

Deuxième jour à Aqaba (11 Novembre 2011)

Apres une nuit difficile sur le toit (ah oui, après la première nuit sous la tente, nous avons migré sur le toit…c’est moyennement mieux puisque le vent tape contre le feuillage et les rayons du soleil nous réveillent très tôt) , sieste au bord de la piscine a boire du jus d’hibiscus ou de citron-menthe. Avant de partir Alix et Axel nous déposent a Aqaba centre oú nous faisons du shopping : épices, carte postale, thé, tabac a narguilé et charbon… Quelques mezzés que nous ne connaissions pas : houmous avec viande, fromage grillé. Ballade sur la croisette et retour a l’hôtel. On croisera furtivement Armad ! La Jordanie est un petit pays.

Aqaba city

A l’hôtel nouvelle sieste et soirée avec Kelly et Joshua deux américains démocrates expatriés a Barhein, une ile près de Qatar mais d’Arabie Saoudite. 3 à 4h de discussions politiques, touristiques  et autres avec eux et on est lessivées. Nouvelle et dernière nuit sur le toit à ciel ouvert.

 

Retour à Amman – Umm Qais et derniers jours en Jordanie

 

Taxi et bus direction Amman. S’étant levées tard nous arrivons a Amman vers 15h pour une dernière après-midi shopping + Cairo Restaurant + chicha à la fraise.

Le voyage en bus avec 3 flic pourtant l’un d’entre eux en uniforme et l’autre avec son arme a la ceinture. Étonnant. Et Sandra a comme voisine la femme la moins sympathique du pays !

Journée tranquille…

Dernier jour en Jordanie

Levées très tôt pour prendre taxi bus taxi bus pour le site archéologique noir et jaune de Umm Qais : quelques vielles bâtisses, un théâtre, des thermes et rues romaines… Et une jolie vue sur les frontières du nord.

Au retour on se ballade un peu dans Irbid, ou plutôt on se paume complètement dans Irbid. Puis petite routine d’Amman : boutiques, falafel à Hasheim, chicha a Afra, konafa dans la rue :-)) le pied…

Nous sommes bien tristes, c’est notre dernier jour et les jordaniens vont nous manquer.

On sourie à tout le monde, on parle à tout le monde…quel beau pays !!!

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *